La contribution d’Alma 81 dans la réflexion sur le thème :

«Société inclusive et conscience du handicap» a conduit à trois propositions

présentées à l’instance départementale du CDCA :

1/ Une assistance « éclairée» à la personne en situation de handicap
dans la présentation de son projet de vie à la CDAPH.

Trop souvent la personne en situation de handicap
se retrouve confrontée à de nombreuses difficultés
dans la construction et la présentation de son projet de vie.

Il parait alors indispensable qu’elle soit, avec son entourage,
tenue informée avec bienveillance et empathie et à chaque étape de cette construction :

– de ses droits ;

– de l’ensemble des ressources humaines
et matérielles vers lesquelles elle peut aller se renseigner.

2/ Spécifiquement en direction des personnes en situation de handicap,
développer conjointement deux vecteurs d’information
pour favoriser leurs accès à leurs droits :

– un portail numérique « personnes en situation de handicap Tarn»
comparable au portail personnes âgées

– un annuaire papier pour chaque commune du département
contenant les informations utiles, l’ensemble des numéros et/ou contacts des associations…
et accessible dans un lieu emblématique de la commune.

Si le numérique est indispensable aujourd’hui pour accéder à l’information,
il n’est pas toujours suffisant.

Outre le problème de certains territoires d’accéder encore à Internet,
toutes les personnes et leur entourage n’ont pas encore acquis
ce nouveau réflexe culturel et préfère obtenir l’information en face à face avec un interlocuteur.

La commune restant encore un point de repère sécurisant pour chacun de ses habitants,
il pourrait être efficace de laisser chaque maire organiser sur sa commune
ce point d’information facilement repérable et accessible. La personne disposerait alors :

– soit d’un support papier contenant les différentes informations
et les numéros de téléphone utiles pour avoir le soutien nécessaire aux problèmes rencontrés ;

– soit de la possibilité de rencontrer une personne susceptible
de l’accueillir et de l’orienter dans les démarches à entreprendre.

3/ La constitution d’un livret :
«communication handicap, mode d’emploi»
destiné aux collèges et donnant les principales préconisations
pour communiquer avec les personnes en fonction de leur handicap.

La communication dans la relation humaine est essentielle.
Quand on manque de “savoir dire” et/ou de “savoir faire”, l’interlocuteur peut mettre en difficulté,
sans le vouloir, la personne en situation de handicap, notamment le handicap psychique.

Ce livret, dont les citoyens de demain seraient la première cible,
permettrait de mettre les bases à une société solidaire véritablement inclusive.